Délégationde Seine-Saint-Denis

Après l’exposition de mandalas, voici le témoignage de M.

Lors de la création d’un Mandala, je laisse aller mon imagination pour exprimer mon sentiment, sans essayer de comprendre ou de l’interpréter.

Après l'exposition de mandalas, voici le témoignage de M.

Maman venait tout juste de nous quitter et ma peine était très vive.

Lors d’un forum des associations à Villepinte, j’étais à la recherche d’un réconfort… Alors, je me dirigeais vers le stand de sophrologie (relaxation) où je croyais pouvoir trouver une réponse… Mais je me suis arrêtée au stand du Secours Catholique. Je fus accueillie chaleureusement par une dame à qui j’expliquais le pourquoi de ma recherche. Cette dame fut très attentive et à mon écoute. Après un dialogue convivial, elle me proposait de venir partager des moments de plénitude auprès d’autres personnes, tout en m’expliquant ce qu’était le mandala, et m’en indiquait tous les bienfaits…

C’est alors que j’assistais à ma première séance… un accueil chaleureux… Au son d’une douce musique, relaxante et spirituelle, je composais mon premier mandala. J’ai apprécié cette première rencontre, mais en fin de séance, je craquais…

Il m’a fallu plusieurs séances pour arriver à me stabiliser et à me découvrir peu à peu à travers mes dessins. Avec le temps et beaucoup de concentration, je donnais libre cours à ma colère, mes peines, mes joies…

Je dédiais quelquefois un mandala à un être cher en particulier et, selon mon inspiration et la perception de la personne à laquelle je le dédiais, je le concevais comme un moyen d’exprimer les sentiments que je ne pouvais exprimer librement.

Sous l’influence du choix de mes couleurs et de mon humeur… des couleurs vives… lorsque je traverse des périodes difficiles, j’ai recours à des couleurs plus ternes… Les couleurs ont un langage et sont partout autour de nous… Le blanc, couleur calmante qui symbolise la pureté, l’innocence, la simplicité… le blanc représente la force, la lumière, la vie, la sagesse… Certaines couleurs évoquent la joie, le bonheur, la clarté, tandis que d’autres évoquent la tristesse, la douleur, l’obscurité, la colère…

Lors de la création d’un mandala, je laisse aller mon imagination pour exprimer mon sentiment sans essayer de comprendre ou de l’interpréter… Pour cela, il y a Sylvie qui nous rend visite ; avec elle, commence l’échange et un dialogue auquel je suis très attentive. Lors de ma première interprétation, elle m’a énormément surprise… tant de révélations dans un mandala… Une présence douce et chaleureuse, avec laquelle j’aime partager quelques instants…

Je n’oublie pas les dames, accompagnatrices du Secours Catholique, qui sont à chaque instant à notre écoute, et ensemble, nous partageons de beaux moments conviviaux…

À toutes, je vous dis un grand

merci.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne