Visuel principal de l’article
Nouveau Projet à Aubervilliers
Contenu national
Thème
Alimentation
Commune
Aubervilliers

Un nouveau projet à Aubervilliers

Paragraphes de contenu
Ancre
0
Texte

À Aubervilliers, l’équipe de bénévoles du Secours Catholique prépare un projet en faveur d'un accès digne à l'alimentation des plus fragiles… Riham qui participe à son élaboration vous en parle...

Quel est ce nouveau projet du Secours Catholique à Aubervilliers ?

C’est une idée folle qui a été lancée, courant de l’année dernière pour permettre un accès digne à l’alimentation aux personnes que nous accompagnons en organisant une épicerie solidaire, un groupement d’achats en vrac, des jardins partagés, à Aubervilliers. J’ai rejoint l’équipe de bénévoles au printemps 2021.

Comment as tu entendu parler du projet et quelles ont été tes motivations à rejoindre l’équipe ? 

Ayant travaillé, au début de ma vie professionnelle, dans un organisme de développement économique en Egypte, j’avais la volonté de pouvoir servir, aider, sortir de mon cercle habituel. Ayant entendu parler de l’appel à bénévolat par une amie, j’ai demandé à assister à la réunion d’informations. J’y ai participé, avec d’autres bénévoles de la paroisse d’Aubervilliers. J’ai été motivée par les objectifs de ce projet solidaire où est mis l’accent sur l’accès digne à l’alimentation des plus fragiles, dans le besoin qui souhaitent manger sainement sans dépenser des fortunes. 

Qu’avez-vous entrepris jusqu’à présent ?

Différentes prises de contact avec la mairie, avec le centre communal d'action sociale (CCAS et le service de la vie associative nous ont permis de cibler un quartier, celui de la Villette 4 chemins. Nous nous sommes aidés d'une étude  qui a analysé les besoins de la ville. Depuis septembre, nous nous sommes mis en lien avec des agents de proximité présents sur le terrain qui travaillent avec un groupe d’habitants du quartier engagés sur différents thèmes. J’ai entrepris des visites du quartier pour le connaître et discuter avec des habitants et des associations. Enfin, en dehors du quartier, je m'informe sur d’autres initiatives similaires comme le projet Vrac, pour nous en inspirer et développer un projet le plus adéquat avec nos forces et les besoins du quartier.

Quelles sont les prochaines étapes ? 

Continuer les immersions dans des projets similaires, et les prises de contacts avec les habitants. L’idéal serait de pouvoir organiser un petit événement de quartier dans les prochains mois, afin d’élargir notre groupe, et d'agir concrètement avec les habitants. 

Propos recueils par Lucile, animatrice en charge du projet. 
 

Auteur et crédits
Lire aussi